La réalisation de plusieurs injections d’insuline le même jour et à de brefs intervalles peut se traduire par un chevauchement des différentes courbes d’action (aussi appelé «accumulation d’insuline). Cela signifie que de l’insuline déjà injectée fait encore effet dans l’organisme lors de la préparation de l’injection suivante et doit donc être prise en compte. Ce type d’insuline qui agit encore est appelé insuline active (InA). Même si ce terme n’est pas très connu, l’insuline active fait partie des principaux facteurs de calcul de doses quotidiennes multiples. Savoir calculer son insuline active, c’est prévenir les risques liés à l’accumulation d’insuline.

Nous abordons dans cet article ce qu’est l’insuline active, son importance et la manière de l’intégrer à votre traitement.

En quoi consiste l’insuline active et pourquoi est-elle importante?

L’InA, aussi appelée insuline active ou bolus actif, désigne la quantité d’insuline qui fait encore effet dans votre organisme, mais n’a pas encore influencé la glycémie de l’injection de bolus précédente. L’insuline à action rapide commence généralement à faire effet en l’espace de 15 minutes, atteint son pic après une à deux heures, puis continue de faire effet encore deux à cinq heures dans votre organisme. L’injection d’une quantité accrue d’insuline sans tenir compte de l’insuline active peut alors se traduire par une accumulation d’insuline.1

L’illustration indique que le pourcentage d’insuline administrée diminue avec le temps. L’insuline active commence lorsqu’une injection d’insuline est administrée et prend fin lorsque la concentration de glucose dans le sang (BGM) ou les tissus (MCG) ne diminue plus.1

Par simplicité, votre professionnel de santé vous a peut-être recommandé de ne pas vous injecter de bolus de correction dans les trois à cinq heures suivant la dernière injection afin d’éviter toute accumulation d’insuline. La prise en compte de l’insuline active peut néanmoins constituer une approche plus précise pour gérer votre insulinothérapie. La détermination d’un bolus de correction plus précis peut vous aider car vous savez alors la quantité restante d’insuline issue d’injections de bolus précédentes avant de vous injecter d’autres bolus.

Connaître votre insuline active peut être utile pour:1

  • éviter une hypoglycémie
  • éviter l’accumulation d’insuline
  • doser plus précisément les injections
  • gagner en sécurité dans l’administration d’un bolus de correction

Comment intégrer l’insuline active à mon insulinothérapie?

Attendre cinq heures entre deux injections de bolus est susceptible de réduire voire de prévenir totalement le risque d’accumulation d’insuline.1 Mais en réalité, il se peut dans certains cas que vous ayez besoin d’un bolus d’insuline avant cette échéance. C’est ici que l’’insuline active peut s’avérer utile. Si vous souhaitez prendre une collation par exemple une heure après l’injection et que votre glycémie se trouve dans la plage cible, tenez compte de la quantité d’insuline active encore présente dans votre organisme. En présence d’une importante quantité d’insuline active, réduisez la quantité à injecter pour tenir compte de l’insuline encore disponible qui n’a pas encore diminué la concentration de glucose dans votre sang (BGM) ou vos tissus (MCG).

Nous vous recommandons de contrôler votre insuline active, bien entendu directement avant une injection, mais aussi aux échéances suivantes:

  • Heure du coucher – une importante quantité d’insuline active peut indiquer que la glycémie diminuera au cours de la nuit
  • En cas d’hypoglycémie – une importante quantité d’insuline active peut indiquer la nécessité d’ingérer des glucides supplémentaires
  • Avant de prendre le volant – une importante quantité d’insuline active pourrait trahir la chute de votre glycémie pendant le trajet
  • Avant une activité sportive/physique – une importante quantité d’insuline active peut nécessiter l’ingestion de glucides supplémentaires pour prévenir une hypoglycémie

Pour comprendre la manière dont fonctionne votre insuline active, il vous faut aussi connaître sa durée d’action. Tandis que l’insuline active indique la quantité d’insuline issue de boli antérieurs dans votre organisme, la durée d’effet de l’insuline correspond à la durée pendant laquelle l’insuline diminue votre taux de glycémie. Il est important que vous coopériez avec votre professionnel de santé pour déterminer la durée d’effet de l’insuline car elle peut diverger en fonction des personnes.1

mylife App Avec fonction d’insuline active intégrée

mylife App avec fonction d’insuline active intégrée.
mylife App avec fonction d’insuline active intégrée.

Il est certes possible de calculer l’insuline active de manière manuelle, mais cela peut s’avérer difficile et chronophage. La bonne nouvelle, c’est que l’appli mylife App intègre une fonction d’insuline active! En vous aidant d’autres fonctions très utiles, comme un journal électronique et un calculateur de suggestions de bolus, vous pouvez consigner vos injections d’insuline, suivre votre insuline active sur une période prolongée et calculer votre dose d’insuline.

L’appli mylife App est gratuite dans l’App Store d’Apple et le Google Play Store. Nous vous recommandons de procéder à la configuration initiale et d’adapter les paramètres, y compris la durée d’effet de l’insuline, avec votre professionnel de santé. Ce dernier peut aussi vous dire à quelle moment et de quelle manière il est recommandé de diverger de la dose de bolus recommandée. Dès la configuration achevée, vous pouvez contrôler votre insuline active de manière sûre et confortable à partir de votre téléphone mobile.

Découvrez notre gamme de produits, y compris l’appli mylife App, pour les personnes qui s’administrent des injections plusieurs fois par jour.

Clause de non-responsabilité:

Le contenu de cet article est exclusivement proposé à des fins d'information et ne saurait se substituer à des recommandations, diagnostics ou traitements de santé fournis par des professionnels. Veuillez toujours demander conseil à votre médecin ou tout autre professionnel des santé qualifié si vous avez la moindre question sur le calcul du bolus, l'InA ou votre traitement.

1 John Walsh, P.A. and Ruth Roberts, M.A., Pumping Insulin, 6th edition, Torrey Pines Press, 2017.