mylife Stories

Avec l'âge, les capacités physiques diminuent souvent : notre vue et notre audition diminuent comme notre mobilité voire nos capacités intellectuelles. Le diabète réduit également la qualité de vie qui diminue avec l'âge. Toutefois, nous pouvons et devons tenir compte là aussi de certains points.

Un vieil homme regarde l'appareil photo en souriant
Le diabète chez les personnes âgées pose certains problèmes

Chez les personnes âgées atteintes de diabète de type 1 ou celles atteintes de diabète de type 2 qui doivent s'injecter de l'insuline, une hypoglycémie aigüe peut entrainer des chutes, des pertes de mémoire ou une altération des fonctions motrices et avoir des conséquences sur la santé. C'est pourquoi le traitement se concentre avant tout sur la prévention des hypoglycémies. Elles peuvent être plus fréquentes chez les personnes âgées atteintes de ces variantes du diabète, car les taux de glucose bas sont moins bien perçus en cas de diabète prolongé et les réactions indésirables qui augmentent la glycémie dans l'organisme apparaissent plus tard.

Les thérapies et produits modernes sont désormais très efficaces, mais avec l'âge, leur utilisation peut quelquefois s’avérer difficile, notamment, lorsque les personnes âgées ne sont plus en mesure d’utiliser leur stylo ou pompe à insuline de manière autonome ou lorsqu'elles interprètent mal les taux de glycémie affichés et réagissent trop tard aux valeurs critiques. Les nouvelles tendances technologiques entraînent notamment une diminution de la taille des écrans et des boutons, une complexification des menus et une obligation d’avoir un téléphone portable, ce qui constitue un défi supplémentaire pour les personnes âgées atteintes de diabète de type 1. 

Face à cela, que pouvons-nous faire pour aider les personnes âgées atteintes de diabète à relever ces défis ? 

  • L'alimentation joue un rôle important dans la prévention de l'hypo et de l'hyperglycémie. La prothèse dentaire doit également être bien adaptée afin de pouvoir manger correctement et suffisamment et d'éviter toute malnutrition. 
  • Une activité physique régulière aide également : la pratique d’une activité physique de 30 minutes, cinq fois par semaine, a un effet positif sur la glycémie, la tension artérielle et le métabolisme lipidique. Attention aux atteintes de l’appareil locomoteur ou aux problèmes cardiaques ! 
  • Tout dépend en outre de l'attitude de chacun. Souvent, avec l'âge, nous négligeons les visites chez le médecin, les médicaments, etc. Il est donc important de faire preuve d'autodiscipline et de motivation et de se dire que plus on prend soin de soi, mieux on se porte. 
  • Une formation sur l’utilisation du produit thérapeutique proposée par un professionnel s’avère  également essentielle. C'est la seule façon de garantir des résultats optimaux, comme par exemple la compréhension des messages d'alarme en cas d'hypo ou d’hyperglycémie. 
  • Les produits intuitifs conçus pour le diabète des personnes âgées sont également utiles, tels que des appareils simples d’utilisation avec des écrans et des boutons de grande taille. 
  • Les systèmes thérapeutiques modernes, automatisés et intelligents, facilitent la mesure des taux et l'administration de l'insuline. 

Il existe des formes thérapeutiques d’assistance, des produits adaptés ainsi que des conseils et des astuces en fonction de l’âge des personnes. Les personnes âgées concernées doivent toutefois être conscientes qu’elles doivent s'adapter et réagir lorsque quelque chose ne va pas, qu'il s'agisse de troubles cognitifs, physiques ou autres. En effet, même si toute forme de thérapie est possible à un âge avancé, la prise en compte de toute autre circonstances de la vie ne doit pas être négligée à ce stade. 

Retour